Terra Amata

37 photographies
2013-2015

Le projet s'est créé lors de deux résidences (1 artiste/1 collège à St Aubin-lès-Elbeuf en partenariat avec le Département de la Seine-Maritime et la résidence Ecopia soutenue par la DRAC Centre et la Région Centre).


Terra Amata se concentre sur les jeunes comme possible décollement de la réalité. Dans un ici de la prise de vue et dans un ailleurs que nous ne pouvons définir.
Ces adolescents, filles ou garçons, sont dans un décalage qui est lié à cette période de la vie. En constant devenir où rien n’est fixe, il y a une grande grâce dans cette fragilité du changement, de cette non stabilité du corps qui se transforme. Dans le devenir de ces corps se dégage une force et ce chamboulement amène une absence.
Il y a alors une grande importance du vêtement dans mes recherches. C’est avec lui que je vais chercher cet “ailleurs”. Le changement n’est pas une métamorphose, il les conduit ailleurs. Il les fait très légèrement se détacher du contexte.
Les adolescents parlent de cet “à côté”, de l’“ailleurs” avec la part que le vêtement a à y jouer. Ils donnent l’idée d’un sujet informe près à se dérober. Malléable et en même temps on ne peut pas les saisir. Ils finiront toujours par nous échapper.